Aides
financières

CRÉDIT D’IMPôT DU MAINTIEN à DOMICILE POUR LES aînés

Si vous avez 70 ans ou plus et résidez au Québec, vous pourriez avoir droit au crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés. Ce crédit d’impôt remboursable s’applique aux dépenses engagées en vue d’obtenir des services de maintien à domicile et il peut vous être accordé même si vous n’avez pas d’impôt à payer.

Le crédit d’impôt du maintien à domicile pour les aînés qui vivent en résidences peut réduire votre loyer jusqu’à 21% pour une personne autonome et 25% pour une personne non autonome: Utilisez l’outil de calcul des versement anticipés.

PAR EXEMPLE :

Pour 2015, si vous avez 70 ans, êtes non-autonome, vous vivez sans conjoint,  et gagnez moins de 55 905$.

Vous signez un bail de 2 000$ par mois dans une résidence pour personnes âgées, Un crédit d’impôt serait déposé dans votre compte 510$ par mois, donc le coût de votre loyer après le crédit d’impôt serait de 1 490$.

* Le montant estimé vous est donné à titre informatif. Il tient compte uniquement des renseignements qui figurent ci-dessus.

LES SOURCES DE REVENUS À LA RETRAITE

Quand le moment est venu de prendre votre retraite, vous pourriez avoir droit à une rente de retraite des régimes publics, comme le Régime de rentes du Québec et la Pension de la sécurité de vieillesse, et le cas échéant, à un revenu de retraite de vos régimes privés, comme votre régime complémentaire de retraite (« fonds de pension »), votre compte de retraite immobilisé (CRI) ou votre fonds de revenu viager (FRV).

DROITS DES aînés

AVIS DE RÉSILIATION D’UN BAIL DE LOCATAIRE

Un locataire, s’il s’agit d’une personne âgée, peut résilier le bail en cours s’il est admis de façon permanente dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée ou dans un foyer d’hébergement, qu’il réside ou non dans un tel endroit au moment de son admission.

L’avis doit être accompagné d’une attestation de l’autorité concerné à l’effet que le locataire a été admis de façon permanente.

À moins que les parties conviennent autrement, la résiliation prend effet dans les délais suivants :

  • Bail de 12 mois ou plus : 2 mois après l’envoi d’un avis.
  • Bail de moins de 12 mois et bail à durée indéterminée : 1 mois après l’envoi d’un avis.

Source : nous attendons une confirmation de la Régie du Logement quant au 2 mois d’avis. Toutefois, le Code Civil du Québec a été changé en date du 1er décembre 2011.

ARTICLE 1974 DU CODE CIVIL

Un locataire peut résilier le bail en cours, s’il lui est attribué un logement à loyer modique ou si, en raison d’une décision du tribunal, il est relogé dans un logement équivalent qui correspond à ses besoins; il peut aussi le résilier s’il ne peut plus occuper son logement en raison d’un handicap ou, s’il s’agit d’une personne âgée, s’il est admis de façon permanente dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée, dans une ressource intermédiaire, dans une résidence privée pour aînés où lui sont offerts les soins infirmiers ou les services d’assistance personnelle que nécessite son état de santé ou dans tout autre lieu d’hébergement, quelle qu’en soit l’appellation, où lui sont offerts de tels soins ou services, qu’il réside ou non dans un tel endroit au moment de son admission. La résiliation prend effet deux mois après l’envoi d’un avis au locateur ou un mois après l’envoi d’un tel avis lorsque le bail est à durée indéterminée ou de moins de 12 mois. Elle prend toutefois effet avant l’expiration de ce délai si les parties en conviennent ou lorsque le logement, étant libéré par le locataire, est reloué par le locateur pendant ce même délai. L’avis doit être accompagné d’une attestation de l’autorité concernée, à laquelle est joint, dans le cas d’un aîné, le certificat d’une personne autorisée certifiant que les conditions nécessitant l’admission sont remplies. Le locataire n’est tenu, le cas échéant, au paiement de la partie du loyer afférente au coût des services qui se rattachent à sa personne même qu’à l’égard des services qui lui ont été fournis avant qu’il quitte le logement. Il en est de même du coût de tels services lorsqu’ils sont offerts par le locateur en vertu d’un contrat distinct du bail. 1991, c. 64, a. 1974; 2011, c. 29, a. 6.

http://www.rdl.gouv.qc.ca/fr/avis/avislocataire.asp

Prendre rendez-vous
avec un conseiller
dès maintenant
Recharger
Pourquoi
décider de vivre
en résidence
Découvrez tous les avantages
Trouvez
et sélectionnez
une résidence
avec Carra
Chercher une résidence
Découvrez
tous les types
de résidences
Voir tous les types de résidences